Toujours l’R-100

La Bolduc – Toujours l’R-100
(E. Bolduc)

Viens-tu avec moi son père,
On va aller à Saint-Hubert

Va donc att’ler ta jument
Pis on va aller voir l’R-100

Mais regard-moi donc ti-Noir
T’as mis ta ch’mise à l’envers

Il y a un trou dedans
Qu’est aussi grand que l’R-100.

M’as t’changer d’nom Ti-Jean
Pis m’as t’app’ler l’R-100
Ti-Rouge l’R-100, Ti-Gus l’R-100, Ti-Pit l’R-100
Moi j’trouve ça du bon sens
C’est les culottes l’R-100, les pyjamas l’R-100
Brassières l’R-100, jarr’tières l’R-100
Tout le monde parle de l’R-100

Mais voilà qu’tu vois pu clair
Tes culottes sont d’vant derrière

Quand même qu’on est habitants
Faut montrer qu’on a du bon sens

Va donc mettre ton Prince Albert
Pour aller à Saint-Hubert

On partira le cœur content
Pareil comme deux jeunes amants.

M’as t’changer d’nom mon Jean
Pis m’as t’app’ler l’R-100
Ti-Rouge l’R-100, Ti-Pit l’R-100, Ti-Gus l’R-100 
Moi j’trouve ça du bon sens
C’est les culottes l’R-100, les pyjamas l’R-100 
Brassières l’R-100, jarr’tières l’R-100
Tout le monde parle de l’R-100

Ma belle-mère qui est en arrière
Avec sa vieille tabatière

R’garde-moi donc son jupon blanc
‘A va l’perdre en s’en allant

Mais rendu à Saint-Hubert
Voilà son jupon par terre

C’est le garçon de Vincent
Qui l’a pris pour s’moucher d’dans

M’as t’changer d’nom mon Jean
Pis m’as t’app’ler l’R-100
Ti-Rouge l’R-100, Ti-Gus l’R-100, Ti-Pit l’R-100 
Moi j’trouve ça du bon sens
C’est les culottes l’R-100, les pyjamas l’R-100 
Brassières l’R-100, jarr’tières l’R-100
Tout le monde parle de l’R-100

C’est la vieille fille engagère
Avec les yeux virés à l’envers

Ça faisait presque un an
Qu’a t’nait ses gaz pour l’R-100

Un ami de Saint-Hubert
Avec son grand nez r’troussé en l’air

Il dit à son ami Jean :
«Tu trouves pas qu’ça sent l’hareng?»

M’as t’changer d’nom mon Jean
Pis m’as t’app’ler l’R-100
Ti-Rouge l’R-100, Ti-Pit l’R-100, Ti-Gus l’R-100 
Moi j’trouve ça du bon sens
C’est les culottes l’R-100, les pyjamas l’R-100 
Brassières l’R-100, jarr’tières l’R-100
Tout le monde parle de l’R-100

Ma belle-sœur à Saint-Hubert
Qui fortillait comme un ver

Tout d’un coup a voit l’R-100
Voilà qu’a veut sauter d’dans

Quand elle a vu mon beau-frère
La voilà les pattes en l’air

Son corset volait au vent
Je pensais qu’c’était l’R-100.

M’as t’changer d’nom mon Jean
Pis m’as t’app’ler l’R-100
Ti-Rouge l’R-100, Ti-Gus l’R-100, Ti-Pit l’R-100 
Moi j’trouve ça du bon sens
C’est les culottes l’R-100, les pyjamas l’R-100 
Brassières l’R-100, jarr’tières l’R-100
Tout le monde parle de l’R-100.

Advertisements

Une réponse à “Toujours l’R-100

  1. Pingback: Tout le monde parlait de l’R-100 | Le Net plus ultra de la chanson française·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s