Oh ! Quelle nuit !

Sacha Distel – Oh ! Quelle nuit !
(D. Gibson/M. Tézé)

J’ai bu d’un trait deux fines à l’eau et trois whiskys
Et puis après, quelques portos avec Johnny
Derrière son bar, j’le voyais tout petit
Oh ! Quelle nuit !

Je me souviens d’avoir dansé le cha cha cha
Avec une fille qui ressemblait à Dalida
Tout en pleurant j’lui ai confié ma vie
Oh ! Quelle nuit !

Tout ça est arrivé parce qu’on t’a raconté
Qu’on m’avait vu avec une jolie femme
T’as voulu te venger et tu n’es pas rentrée
Alors je t’ai cherchée voilà le drame.

Au petit jour, je suis rentré cahin-caha
Tu m’attendais sur le palier en pyjama
Quand tu m’as vu, tu m’as tendu les bras
Oh ! Quelle nuit !

Depuis je t’ai prouvé que cette femme n’était
Tout simplement qu’une de mes secrétaires et
Toi tu m’as avoué que pour me faire marcher
Tu dînais ce soir-là avec ta mère.

Pendant deux jours, je me suis mis à l’eau de Vichy
Mais en une nuit j’ai découvert et j’ai compris
Que tu es mon indispensable amour

Oh ! Pour la vie !
Oh ! Pour la vie !
Oh ! Pour la vie !

Publicités

Une réponse à “Oh ! Quelle nuit !

  1. Pingback: Distel dans les nuages | Le Net plus ultra de la chanson française·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s