Mon mari, c’est Frankenstein

Nicole Paquin – Mon mari, c’est Frankenstein
(P. Spector/A. Ertegun/D. Hortis/E. Adlum Jr.)

Mon mari, c’est Frankenstein
Mon mari, c’est Frankenstein
Il a tout d’un croquemitaine
Et tel qu’il est moi, je l’aime
Oh oh oui, mon mari, c’est Frankenstein

Il est né par un soir d’hiver
Et de la foudre et du tonnerre
Dans un château en Angleterre
Des mains d’un vieux savant expert
Si on le prend pour Lucifer
Moi, je sais qu’il a su me plaire

Oui, mon mari, c’est Frankenstein
Mon mari, c’est Frankenstein
Il a tout d’un croquemitaine
Et tel qu’il est moi je l’aime
Oh oh oui, mon mari. c’est Frankenstein

Il ne sort qu’à la nuit tombée
Pour ne pas se faire remarquer
Car s’ils venaient à le rencontrer
Les passants seraient effrayés
Car maintenant vous comprenez
Je suis sûre de sa fidélité

Oui, mon mari, c’est Frankenstein
Mon mari, c’est Frankenstein
Il a tout d’un croquemitaine
Et tel qu’il est moi, je l’aime
Oh oh oui, mon mari, c’est Frankenstein

Si vous entendez un soir
Un cri d’effroi dans la nuit noire
Il ne faut pas vous émouvoir
Une passante a dû le voir
C’est sûr qu’elle fera des cauchemars
Ou qu’elle est morte sur le trottoir

Oui mon mari, c’est Frankenstein
Mon mari, c’est Frankenstein
Il a tout d’un croquemitaine
Et tel qu’il est moi, je l’aime
Frankenstein, Frankenstein
Mon mari, c’est Frankenstein

Advertisements

Une réponse à “Mon mari, c’est Frankenstein

  1. Pingback: Les sacrés monstres en chanson – Frankenstein | Le Net plus ultra de la chanson française·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s