Les Dalton

Joe Dassin – Les Dalton
(J. Dassin, J.-M. Rivat/F. Thomas)

Écoutez, bonnes gens, la cruelle et douloureuse histoire des frères Dalton qui furent l’incarnation du mal. Et que ceci serve d’exemple à tous ceux que le Diable écarte du droit chemin.

Tout petits à l’école…
À la place de crayons, ils avaient des limes
En guise de cravates, des cordes de lin
Ne vous étonnez pas si leur tout premier crime
Fut d’avoir fait mourir leur maman de chagrin

Tagada tagada, voilà les Dalton
Tagada tagada, voilà les Dalton
C’étaient les Dalton
Tagada tagada, il n’y a plus personne!

Les années passèrent…
Ils s’étaient débrouillés pour attraper la rage
Et ficeler le Docteur qui faisait les vaccins,
Et puis contaminèrent les gens du voisinage,
S’amusant à les mordre, puis accusaient les chiens.

Tagada tagada, voilà les Dalton
Tagada tagada, voilà les Dalton
C’étaient les Dalton
Tagada tagada, il n’y a plus personne!
Ils devinrent des hommes…
Un conseil, mon ami, avant de les croiser,
Embrasse ta femme, serre-moi la main,
Vite sur la vie va te faire assurer,
Tranche-toi la gorge et jette-toi sous l’train!

Tagada tagada, voilà les Dalton
Tagada tagada, voilà les Dalton
C’étaient les Dalton
Tagada tagada, il n’y a plus personne!

Mais la justice veillait…
Comme tous les jours leurs têtes augmentaient d’vingt centimes
Des centimes américains…
Qu’ils étaient vaniteux et avides d’argent
Ils se livrèrent eux-mêmes pour toucher la prime
Car ils étaient encore plus bêtes que méchants!

Tagada tagada, voilà les Dalton
Tagada tagada, voilà les Dalton
C’étaient les Dalton
Tagada tagada, il n’y a plus personne!

Advertisements