Valparaiso

Annie Nobel et Philipe Richeux – Valparaiso
(A. Nobel)

Nous irons un jour
À Valparaiso
Feras-tu la route avec moi ?
La mer est mauvaise          
On ne nous attend pas
Il est mort, le Caballero      

Ils viennent avec leurs bottes
Ils ont la loi des fusils         
Les chenilles des tanks
Rampent vers Santiago
Ce matin, le ciel est beau    

Nous irons un jour
À Valparaiso
Feras-tu la route avec moi ?
La mer est mauvaise          
On ne nous attend pas
Il est mort, le Caballero                                        

Ils tuent les ouvriers          
Ils massacrent les partisans
Ils arrêtent, ils frappent
Des milliers de gens
À midi, tout est fini

Nous irons un jour
À Valparaiso
Feras-tu la route avec moi ?
La mer est mauvaise          
On ne nous attend pas
Il est mort, le Caballero  

Ils ferment les frontières
Ils torturent dans les prisons
Ils pillent, ils saccagent
Les jardins, les maisons
Et ce soir le ciel est noir

Nous irons un jour
À Valparaiso
Feras-tu la route avec moi ?
La mer est mauvaise          
On ne nous attend pas
Il est mort, le Caballero  

Ils jugent et ils condamnent
Ils mentent au monde entier
Ils brûlent les livres
Ils enterrent les idées        
La nuit étouffe les cris

Nous irons un jour
À Valparaiso
Feras-tu la route avec moi ?
La mer est mauvaise          
On ne nous attend pas
Il est mort, le Caballero  

Ils viennent avec leurs bottes
Ils ont la loi des fusils
Leurs noms sont les mêmes
Dans tous les pays
Fascistes, racistes ou nazis

Nous irons un jour             
À Valparaiso
Feras-tu la route avec moi ?
La mer est mauvaise          
On ne nous attend pas
Mais que vive la liberté !
Mais que vive la liberté !
Mas que viva la libertad !

Publicités