Cocaïne

Nitta-Jo – Cocaïne
(J. Rodor/L. Bonin)

Ah, laissez-moi, laissez-moi priser
Cette poudre enchanteresse,
Dont le pouvoir est de me griser
D’une amoureuse ivresse.
D’une seule prise
Et ma chair est prise,
Je vis des instants si doux, si doux.
Tout mon corps frissonne
De désir fou, je m’abandonne.

Cocaïne, c’est toi qui me prends
Cocaïne, je t’ai dans le sang
Tu me mines, c’est plus fort que moi
Cocaïne, je n’aime que toi.

De mon amant, je revois les yeux
Il n’en est pas sur terre
De plus profonds, de plus amoureux
Plus empreints de mystère.
Oh ! Le joli songe
Pour qu’il se prolonge,
Ah ! Laissez-moi priser mon poison.
Je veux oublier ses trahisons
Ses fins mensonges.

Cocaïne, tu brûles mon sang
Tu me ruines, ton poison violent
M’assassine, c’est plus fort que moi.
Ah, ah, ah, ah, ah
Cocaïne, je n’aime que toi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s