Les Émancipations d’Alphonse

Jean Yanne – Les Émancipations d’Alphonse
(J. Yanne/J. Baïtzouroff)

Hue donc !
L’père il m’a dit « Alphonse,
Fais-toi couper les ch’veux
T’auras ben tôt plus d’poils
Qu’y en a au cul d’mes bœufs »
J’ai répondu « Hé, l’père
Plus qu’mes ch’veux y sont longs
Et moins j’lave c’qui a dessous
Et moins j’use de savon »
Hé hé hé !

Hue donc !
Y’a la mère à l’Eusèbe
Qu’a déjà d’la moustache
Elle lui donne un tabouret
Pour aller traire les vaches
E l’môme y r’vient, y dit
« Ton tabouret, j’en veux plus
Y’a les vaches elles veulent point
S’asseoir dessus
Hé hé !

Hue donc !
Mon père, ce héros
Au sourire si doux
il était dans un champ
Sur qui tombait la nuit
Il lui sembla dans l’ombre
Entendre un faible bruit
C’était Yvette Horner
Qui jouait de l’accordéon
Hé hé hé !

Hue donc !
Ma sœur Germaine
Elle entend dire à la radio
Que grâce à la pilule
On n’a plus de marmots
Elle dit « J’vais en prendre une
Des gosses, j’en n’aurai plus
Mais au lieu d’l’avaler
Elle s’la met dans le …
Ho ho ho ho !

Hue donc !
L’autre jour un Parisien
Y vient dire à ma mère
« J’voudrais voir vot’ mari
Pour causer d’une affaire »
Ma mère, elle dit
« Il est dans l’pré avec les veaux
Vous l’reconnaîtrez bien
C’est l’seul qu’a un chapeau »
Hi hi hi hi !
Hue donc !
Aux dernières élections
Y’a l’vieux père Magloire
On lui dit « Avant d’voter
Faut passer dans l’isoloir »
Quand il en r’ssort y dit
« C’est très bien installé
Mais l’malheur c’est qu’y a
Pas assez d’papier »
Ho ho ho ho !

Hue donc !
Paraît qu’les p’tits Chinois
Y z’ont rien à bouffer
Et qu’les volailles chez nous
Elles sont trop engraissées
Chacun pourrait prendre
Un Chinois dans sa basse-cour
Mais un Chinois, ça pond pas
Un œuf par jour
Hé hé non !

Hue donc !
L’grand-père qu’a du bon sens
Y dit qu’à la radio
Les chansons qu’on entend
Y’a rien d’plus ballot
Et quand on va mettre les andouilles
Dans un panier
Faudra pousser l’Antoine 
Pour pouvoir y rentrer
Hé hé !

Hue donc !
Allez, hue donc, la grosse là, hue donc !

Publicités

Une réponse à “Les Émancipations d’Alphonse

  1. Pingback: Du hit parade à la parodie – Les Élucubrations d’Antoine | Le Net plus ultra de la chanson française·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s