Sacrée sale gueule

Claude Celler – Sacrée sale gueule
(C. Celler)

 

Sacrée sale gueule que je m’trimballe
Depuis bientôt 20 ans,
Sacrée sale gueule qui vint si mal
À 5 mois du printemps.

On dit qu’c’est au printemps
Que poussent les pois de senteur,
Mais tu sais, toi, en v’nant
Tu m’as vraiment pas fait une fleur.

Sacrée sale gueule que je m’trimballe
Depuis bientôt 20 ans,
Sacrée sale gueule qui vint si mal
À 5 mois du printemps.

J’m’étais toujours d’mandé pourquoi
Les gens se retournaient sur moi
Pourquoi les filles riaient comme ça
Et ben j’crois bien qu’c’était pour toi

Sacrée sale gueule que je m’trimballe
Depuis bientôt 20 ans,
Sacrée sale gueule qui vint si mal
À 5 mois du printemps.

J’pensais toujours qu’j’avais le physique
De Don Juan ou d’un beau garçon
Mais j’crois bien qu’si tu avais des tics
Tu ferais fuir même les papillons !

Sacrée sale gueule que je m’trimballe
Depuis bientôt 20 ans,
Sacrée sale gueule qui vint si mal
À 5 mois du printemps.

Mais tu sais je t’aime bien quand même
Faut pas t’fâcher pour c’que j’dis là
Si j’n’avais pas une gueule comme la mienne
J’pourrais pas raconter tout ça

Sacrée sale gueule que je m’trimballe
Depuis bientôt 20 ans,
Sacrée sale gueule qui vint si mal
J’t’aimerai toujours autant.

Advertisements

Une réponse à “Sacrée sale gueule

  1. Pingback: Claude Celler – Gourou de la chanson ? | Le Net plus ultra de la chanson française·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s