Le Chopin du twist – Hector

https://lachansonfrancaise.files.wordpress.com/2012/12/09e40-hector2bsp.jpg

Né le 20 décembre 1946, Jean-Pierre Kalfon n’a que quinze ans lorsqu’il devient Hector, le chanteur flamboyant des Médiators. Car, contrairement au traditionnel blouson noir associé au rock des années 60, c’est en queue-de-pie, gants blancs, noeuds papillons qu’il apparaît sur scène, accompagné de son fidèle (et véridique!) valet Jérôme. Tour à tour, on le voit être transporté sur scène en cercueil, en baignoire ou en chaise montée; il prend un bain dans la fontaine sur la place de la Concorde, chante même en collants roses ou habillé en homme des cavernes, tout en méprisant au passage son public…

Son style de musique éclaté le rapproche du freakbeat, dont il reprend deux chansons d’une des ses figures de proue, Screamin’ Jay Hawkins. Il a cependant à son répertoire un rock de Eddie Cochran (Something else), deux chansons plutôt comiques signées Jean Yanne et Gérard Sire, et un pastiche de I’ve been loving you too long d’Otis Redding. Hector varie donc son apport à la chanson française, en y introduisant un aspect moqueur, choquant et dérisoire, ne se prenant définitivement jamais au sérieux.

Hector – Alligator

Hector – Abab l’Arabe

Hector – Je vous déteste

Mais Hector ne se confine pas à la scène, puisqu’il est de la distribution du film Cherchez l’idole, où il côtoie entre autres Johnny Hallyday, Sylvie Vartan, Eddy Mitchell et… Charles Aznavour. C’est d’ailleurs ce dernier qui écrira toutes les chansons du film, y compris celle qu’interprétera Hector, il faut saisir sa chance.

Après un houleux désaccord avec Philips, alors sa maison de disques, Hector la poursuit en justice, gagne, et signe avec une filiale de Pathé-Marconi. Sans les médiators, il produit un troisième, puis un quatrième disque un peu plus favorable auprès des radios mais il se retire peu de temps après. Le Chopin du twist tire sa révérence de la scène, incompris et original, Hector n’aura pas été une des figures marquantes du Rock français, mais certainement une des plus provocatrices.

Paroles

Hector – Alligator
Hector – Je vous déteste

 Discographie

  • Premier EP: Something Else/Tchang/Loin/Paris, je t’aime…d’amour
  • Deuxième EP: Whole lotta shaking going on/T’es pas du quartier/Peggy Sue/Je vous déteste
  • Troisième EP: Alligator/Mon copain Johny/La femme de ma vie/Hong Kong
  • Quatrième EP: Abab l’arabe /Il faut seulement une petite fille /Le gamin couché/À la fin de la semelle
  • Suppléments: Le petit Beaujolais/La société (avec Tom et Jerry) et « Le sifflet des copains » de Sheila, adapté en « Le sifflet des boudins ».

Sources

  • CHALVIDANT, J. et H. MOUVET. La belle histoire des Groupes de Rock français des années 60. Sine Loco : Éditions Lanore, 2001, p. 104-107. 
  • ENCYCLOPÉDISQUE [www.encyclopedisque.fr] Consulté le 3 décembre 2012.

Liens utiles

Interview du JVC 

Publicités

Une réponse à “Le Chopin du twist – Hector

  1. Pingback: Chanteur fou ou scientifique chevronné – Le cas étrange de Dr Sternheimer et Évariste | Le Net plus ultra de la chanson française·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s