Un goût de Framboise – Le succès de Boby Lapointe

AttachmentImage.ashxRobert Lapointe, dit amicalement Boby, a partagé beaucoup de traits communs avec Georges Brassens.  Outre le fait qu’ils étaient tous deux originaires de l’Hérault dans le Languedoc-Roussillon (Brassens de Sète, Lapointe de Pézenas) et nés à une année d’intervalle, de même qu’amateurs de pipe et anciens travailleurs du STO, Brassens et Lapointe étaient de méticuleux chansonniers. Si le Sétois prône une philosophie anarchiste et une saveur bien méridionale dans ses goualantes, le Piscénois quant à lui s’amourache plutôt des calembours en tout genre.

Après de modestes débuts dans les cabarets, Lapointe se fait remarquer au Cheval d’Or par nul autre que François Truffaut. Ce dernier, amusé par la prestation de Boby, lui offre de chanter une chanson dans son prochain film Tirez sur le pianiste, avec Charles Aznavour.

La goualante choisie est Framboise, probablement la plus emblématique de Boby Lapointe. Une jeune femme s’appelant Françoise, surnommée Framboise, travaille comme serveuse dans un bled du Maine-et-Loire. Le narrateur, déjà entichée d’elle malgré le fait qu’elle soit Antibaise, ne pourra retenir ses ardeurs après l’augmentation mammaire de la demoiselle… Et, la poursuivant à travers les champs il s’arrêtera sec, ne voulant pas attraper une Ang(ev)ine de poitrine ! Le refrain « Avanie et Framboise, sont les mamelles du destin » contient non seulement un jeu de mots (vanille et framboise), mais c’est également une référence à une citation de Sully : « Labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France« .

Boby Lapointe – Framboise

Ponctuée donc d’une multitude d’allusions et de jeux de mots, la chanson est débitée à une rapidité si intense que Pierre Braunberger craint que le public ne puisse bien suivre. Il demande donc à Truffaut de couper la scène ou bien de la sous-titrer. Ne désirant pas se passer de la prestation, Truffaut accepte l’idée du sous-titrage… Le film permettra une exposition médiatique au chanteur piscénois, et Aznavour lui demandera de faire sa première partie à l’Alhambra… 

Clin d’oeil

La Grande Sophie fera une allusion à la célèbre chanson dans son morceau Je m’appelle Françoise, où elle met en garde quiconque l’appellerait Framboise car cela causerait sa fuite, sine qua non. Voici la chanson interprétée par les Françoises au Printemps de Bourges.

Paroles

Boby Lapointe – Framboise

La Grande Sophie – Je m’appelle Françoise

Discographie

1960 – 45 tours EP : Aragon et Castille/Framboise/Marcelle/Insomnie/Le poisson fa

Sources

  • TOUBIANA, S. et de BAECQUE, A. Truffaut [trad. C. Temerson]. Berkeley; Los Angeles : University of California Press, 2000, p. 157.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s