J’ai quitté mon pays – L’exil d’Enrico Macias

Enrico MaciasAu milieu des années 50, l’Afrique du Nord est en proie à plusieurs remous; le roi d’Égypte Farouk abdique en 1952, le Maroc et la Tunisie obtiennent leurs indépendances respectives en 1956 et l’Algérie s’apprête à vivre une guerre des plus farouches pour ne plus appartenir à la France. 

Pour la communauté juive de chacun de ces pays, un nouvel épisode d’exil se prépare. De nombreux israélites (dont Georges Moustaki) ont déjà quitté l’Égypte; ce sera bientôt le tour des Sépharades d’Algérie. Parmi eux, un jeune homme de 24 ans, familier du groupe musical de Cheikh Raymond Leyris, assassiné en plein jour de marché par des membres du FLN… 

Enrico Macias - Adieu mon paysSon nom ? Gaston Ghrenassia. Surnommé Enrico par la troupe, il décide de raccourcir son nom de famille en « Nassia ». Lors de son arrivée en France, il se lance dans la chanson et, pendant une conversation téléphonique, donne son nouveau nom; incompris par l’interlocuteur, il sera baptisé « Enrico Macias ». Sa première chanson composée en 1961, Adieu mon pays, sera l’hymne du nouvel exode hébraïque. Bercée par une guitare acoustique, la mélodie simple et lente est empreinte de nostalgie récente. Usant d’images propres aux pays de la Méditerranée comme le soleil et la mer, Macias termine son morceau en parlant des yeux de son « amie », l’Algérie, fuyant ses regards. L’adieu est définitif. 

Enrico Macias – Adieu mon pays

La chanson sera reprise par divers artistes, comme Georges Jouvin une ou deux années plus tard. Pour sa part, Maya Casabianca reprendra le morceau en modifiant très légèrement certaines paroles, comme par exemple : J’ai quitté un ami en lieu d’une amie

Maya Casabianca – Adieu mon pays

Clin d’oeil

Après être devenu le chantre de facto de la communauté pied-noire, Enrico Macias composera de nombreuses chansons en collaboration avec Jacques Demarny. Au faîte d’une carrière en plein essor, il s’auto-pastichera une décennie après son arrivée dans la chanson intitulée Dix ans déjà. Commençant le morceau avec une mélodie très proche de celle d’Adieu mon pays, Macias modifiera radicalement le rythme au cours de la chanson pour qu’elle soit plus engagée, légèrement plus joyeuse. Le soleil, même loin de son zénith algérien, brillait toujours sur Paris…

Enrico Macias – Dix ans déjà

Paroles

Maya Casabianca – Adieu mon pays

Enrico Macias – Adieu mon pays

Enrico Macias – Dix ans déjà

Discographie

1961 – 45 tours EP : Ma maison, ma maison/Par ton premier baiser/Oh guitare, guitare/Adieu mon pays

1970 – 45 tours SP : Dix ans déjà/J’ai perdu 25 kilos

Sources

  • CALMETTES, G. Rien que du bleu. Saint-Cyr-sur-Loire : Éditions Christian Pirot, 2005. 
  • MONESTIER, M. Enrico Macias, l’enfant de tous pays. Paris: Encre Éditions et A.L., 1980.
  • L’ENCYCLOPÉDISQUE [http://www.encyclopedisque.fr] Consulté le 12 mai 2014.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s