Je suis malade – Un classique de la collaboration Lama-Dona

La fructueuse collaboration entre Serge Lama et Alice Dona s’est très certainement amorcée de façon anodine. En 1971, Dona met en musique les paroles de Jacques Demarny et d’Henri Djian, ce qui donnera Un Jardin sur la Terre, afin que Lama puisse les chanter à l’Eurovision. La goualante se classe au dixième rang, et n’aura pas l’effet escompté; cependant, une amitié se développe entre le chanteur et la compositrice. Un jour du printemps de 1972, alors que Lama lui parle de sa vie sentimentale et de son désespoir amoureux, il s’exprime ainsi:

« Je ne peux pas vivre de cette façon-là, j’en suis malade, vraiment malade… »

Alice Dona, émue par l’histoire qu’elle vient d’entendre, pianote tout en réfléchissant à ces mots, si révélateurs et poignants, au cours des jours. Parti en tournée de deux mois, Lama revint enfin et elle lui présenta la mélodie qu’elle avait composé, inspirée par ces mots « J’en suis malade ». Le chanteur écoute puis prend une feuille de papier et se met à écrire, à écrire, à écrire… Il lui demande sans cesse de la rejouer en boucle, en lui suggérant de monter plus haut, en do, et continuer de rédiger. Et puis, Lama s’arrête, sourit, et lit les mots qu’il vient de poser sur le papier. Les deux complices savent qu’ils tiennent un hit, et doivent désormais convaincre Philips, la maison de disque du chanteur, qui estimait que le public ne verrait le « malade » du titre qu’au premier degré ! 

Serge Lama – Je suis malade

Le chanteur la gravera sur son « album rouge » (que l’on peut voir en mortaise), sorti le jour de la Saint-Valentin 1973; les programmateurs lui préféreront de loin une autre pièce, Les P’tites femmes de Pigalle. C’est Dalida, qui par sa version – elle ajoutera une touche particulière en évoquant son enfance – donnera vie au morceau; Lama la chante bien, mais Dalida l’incarnera mieux que personne.

Dalida – Je suis malade

Aujourd’hui, c’est un classique de la chanson française qui a été interprété par de nombreux artistes (Richard Anthony, Lara Fabian, Isabelle Boulay etc.). Après plusieurs années, Lama décidera d’enregistrer un duo virtuel avec la grande chanteuse égyptienne en 2003 pour son album Pluri(elles). Un hommage posthume pour celle qui non seulement avait contribué à faire de sa chanson un incontournable, mais aussi pour celle qui ne connaissait que trop bien ce désarroi amoureux qu’on ne veut plus vivre, qui fait qu’on ne veut plus vivre.

Dalida et Serge Lama – Je suis malade

***

Paroles

Dalida – Je suis malade

Serge Lama – Je suis malade

Sources

  • ABRIAL, L. & LECOEUVRE, F. Petites histoires des grandes chansons. Éditions du Rocher, 2017.
  • JANEAULT, D. Dicorock Reprises, cover versions et plagiats. Camion Blanc, 2017.
  • PEREY, I. C. 120 ans de chansons que l’on fredonne: Petites histoires et anecdotes. Paris: Éditions Didier Carpentier, 2008, p. 217-218.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s