Le Zizi – Pierre Perret et les épithètes de l’attribut

Pierre PerretEn 1973, l’Éducation nationale de France décide, sous l’égide de Joseph Fontanet, d’offrir des cours sur la sexualité, une première qui choque et déchaîne les passions. Alors que le débat fait rage, un chansonnier décide de s’en inspirer pour écrire une pièce rigolote; il s’agit de Pierre Perret, dont la maestria de la langue française n’est plus à démontrer. Et puisqu’il est question de l’éducation des jeunes, Perret compose à la fois un texte simple et facile à retenir sur un fond de musique qui rappelle les chansons de camp de jour. Intitulée tout bêtement Le Zizi, un terme enfantin qui signifie le sexe masculin, la pièce est terminée en 1974 et est prête pour le pressage. Mais il y a un hic…

En effet, Perret ne croit pas que la goualante puisse avoir un quelconque succès puisqu’à cette époque, la diffusion d’une chanson à la radio est une condition sine qua non d’un hit. Et, à cause du sujet en question, le chanteur estime que Le Zizi sera censuré partout; elle ne sera pas envoyée aux différentes radios et se retrouvera en dernière position, sur la face B, de son prochain 33 tours. Lorsque Perret apportera cet album à Jacques Ourévitch – alors directeur des programmes à Europe 1 – il aura une surprise de taille; en effet, Ourévitch l’écoute, la trouve hilarante et s’empresse de trouver Gérard Klein, animateur de radio. À 11h55, Le Zizi est diffusée et c’est un écrasant succès: les auditeurs appellent constamment pour qu’elle soit rediffusée… Il y aura un million d’albums et près de 600 000 45 tours qui seront vendus à la fin de l’année 1975. Peut-être certains activistes n’ont pas tort lorsqu’ils affirment que la société est obsédée par le sexe!  

Pierre Perret – Le Zizi

***

Clin d’oeil

Le Gros Cru 2En 1993, le groupe humoristique québécois Rock et Belles Oreilles parodiera la chanson de façon plutôt comique et efficace. Sur son album Le Gros Cru 2, Chantal Francke interprètera Le clito, une version féminine du Zizi. Reprenant la même structure que la chanson originale et un rythme similaire, la pièce se permet cependant de critiquer le « phallocentrisme » de la société sous un faux air de féminisme: « Tous les hommes sont bourrés de complexes, oh gué oh gué/Ils n’arrêtent pas de parler de leur sexe, oh gué oh gué/Comme s’ils avaient deux nombrils/Un au bide, l’autre au zizi« . S’ensuivent alors des descriptions assez graphiques (et cocasses) de différents clitoris – oreilles chastes s’abstenir!

Rock et Belles Oreilles – Le clito

Paroles

Pierre Perret – Le Zizi

Rock et Belles Oreilles – Le clito

Sources

  • PEREY, I. C. 120 ans de Chansons que l’on fredonne: Petites histoires et anecdotes. Paris: Éditions Didier Carpentier, 2008, p. 214-216.  
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s